Craintes et croyances de l’investisseur débutant

Cet article est pour les personnes qui pourraient avoir des craintes ou des blocages liés au fait d’être débutant dans l’investissement immobilier quel qu’il soit. Pas mal de craintes et de croyances que l’on peut penser insurmontables mais rien n’est insurmontable, en tout cas pas l’investissement immobilier 😉

images_Croyances

Craintes ou Croyances limitantes?

J’ai pas les compétences, ça a l’air compliqué, c’est pas pour moi – Les 2!

L’auto-sabotage n’est pas réellement une peur mais une conséquence de différentes peurs et croyances, c’est un réel frein qui mènent à l’inaction. L’immobilier n’est pas pour tout le monde, ok c’est possible. Mais comment le savoir avant d’avoir testé ?

Voilà la première phase, on se trouve la première excuse, face à la difficulté on préfère rendre les armes et cloisonner son esprit dans une prison d’incertitudes (belle phrase vous trouvez pas ?)

« J’ai pas, donc je peux pas ».  – Croyances!

En général (oui je généralise), on préfère se laisser piloter par la vie sans trop chercher à s’améliorer, c’est rassurant, confortable donc c’est ce qui est forcément mieux (ou pas). Il est toujours plus simple de se tirer soit même vers le bas ou se laisser porter, plutôt que de nager à contre courant.

Ok c’est bien, mais concrètement comment sortir de sa zone de confort ?

« J’ai pas les compétences ». – Craintes !

Quand on débute on ne peux pas avoir les compétences (logique), alors comment peux-tu anticiper lesquelles sont nécessaires si tu ne connais pas le domaine et affirmer ne pas avoir les compétences requises?

C’est simple tu te bases sur des croyances qui court-circuitent ton jugement. On a tendance à chercher ce qui confirme ses croyances, et à ignorer, ne pas rechercher, ou sous-estimer l’importance de ce qui les contredit. Nous sommes notre propre ennemi.

Pour combattre cet ennemi intérieur :

  • Il faut s’auto-évaluer, en se posant des questions :
  •  Ok, selon moi j’ai pas les compétences, pourquoi je pense ça ?
  • Chercher des contres exemples :
  •  Ok, j’ai pas les compétences, mais dans ce cas comment cette personne, a réussi à acquérir les compétences du domaine ? Est-elle née avec la connaissance ? Est-elle bien entourée ?
  • Des personnes ont réussi, comment reproduire le même schéma ?
  • Établir les points de compétences à améliorer.
  • La fiscalité est point que je maîtrise pas bien, comment résoudre ce point ?

Les compétences, si tu penses ne pas les avoir, ce n’est pas bloquant. Le bon chemin est de réfléchir comment les acquérir.

En se formant, en lisant des livres sur le sujet, en participant à des séminaires sur le domaine, en écoutant les mentors plus avancés dans le domaine, tout cela peut faire sauter tes croyances limitantes.  De plus, internet permet de se former seul de nos jours pour les autodidactes et les motivées (là je parle de moi lol). Cela demande évidement une part d’investissement personnel, es-tu prêt à éteindre ta TV pour étudier ? A toi de voir!

« Ça a l’air compliqué ».

L’immobilier est un domaine compliqué mais accessible à tous (on peut généralement tous acheter une résidence principale). Mais le fait le classer ce domaine comme étant trop complexe pour nous, dirige notre jugement essentiellement sur les difficultés. Alors comment faire sauter cette barrière limitante ?

Premièrement, je pense qu’il faut commencer doucement dans le domaine et avancer par petits pas pour débloquer les connaissances au fur et à mesure, suivre une courbe d’apprentissage régulière et à son rythme.

Je prend l’analogie de la musculation, avant de soulever un poids de 100 Kg on va d’abord se faire la main sur des poids qui correspondent à notre niveau, connaitre les bons mouvements et petit à petit augmenter la charge en fonction de notre progression.

Pour accroître tes connaissances tu peux te créer un environnement propice. Sur facebook, trouve des groupes d’investisseurs, des pages, des blogs 😉 , des vidéos Youtube, des livres… y’a le choix ! Discuter avec des investisseurs de différents niveaux et partager tes connaissances à ceux qui sont intéressés, poser des questions, poser des questions et re-poser des questions…

Une vidéo de David Lefrancois permettant de comprendre le concept de CROYANCES et qui peut s’appliquer à l’immobilier, donc restez OUVERT 😉

 

L’ARGENT 

Je n’ai pas d’argent pour investir, c’est impossible.

Effectivement pour investir il faut un kit de départ minimum : CDI / épargne / gestion. Assainir ses finances, éviter les prêts toxiques à la conso, gérer une épargne régulière, tout cela à un intérêt capital auprès de la banque car c’est elle seul choisit de te financer ton projet ou pas.

Si tu es au RSA, au chômage, avant d’investir dans l’immo construit une stabilité financière, car sinon les portes des banques resteront closes.

Je fais un petit rappel : l’immobilier est le seul domaine ou l’on peut emprunter de grosses sommes pour financer son projet. Il faut connaitre sa capacité d’emprunt pour savoir quels types de biens sont accessibles pour ensuite définir sa stratégie immobilière.

Ensuite, il faut débloquer les connaissances qui concernent l’obtention d’un crédit foncier, quelles sont les conditions pour l’obtenir ? existe-il différents types de prêts ? Qu’est-ce qu’un financement à 110% ?

 LA PEUR DU RISQUE et de l’Échec

La peur est une réaction utile face à un danger, c’est une réaction naturelle. Cette réaction est une réponse facile pour combler les incertitudes et s’appuie sur nos propres croyances pour pouvoir expliquer quelque chose que l’on ne comprend pas très bien. Une technique pour réduire la peur du risque est de cartographier les risques potentiels et de les analyser.

Faire la liste des risques/danger :

  • Erreur lors de l’achat.
  • Erreur sur le choix de l’emplacement.
  • Erreur lors de l’estimation des travaux.
  • Erreur dans la stratégie d’investissement.
  • Les locataires ne payent pas.
  • Perdre de l’argent, s’appauvrir.

Une vidéo de David Laroche permettant de comprendre cette peur de l’échec que l’on peut avoir dans nos vie et qui aussi applicable aux investissements immobiliers (sauf peut être qu’il faut éviter les erreurs en immobilier et pas les chercher!)

 

« C’est quand une personne ose prendre des risques et s’impliquer personnellement qu’elle peut grandir et évoluer »

Et si le plus GROS risque, est de ne pas se risquer ? En partant de cette question je reprend la méthode de cartographie des risques

Faire la liste des risques/danger :

      • Aucune évolution possible.
      • Attendre la retraite, mais pas de bol il n’y a plus de retraite.
      • Enchaîner le travail 40-50 années sans intérêt et rester dans la rat race.
      • Ne pas passer de temps avec ma famille.
      • Avoir des regrets de ne pas avoir investit.
      • Perte d’emploi.

Trop risqué ! – Alors,

  • forme toi pour démystifier les difficultés.
  • Écoute les experts réputés (y en a plein sur Youtube fonce voir…)
  • Teste et challenge toi sur un projet réel de petite envergure (du moins au début ;))

 

LA SURCHARGE D’INFORMATIONS.

Quand on met un pied dans le domaine on se rend compte que c’est réellement très vaste et qu’il est compliqué de faire le tri dans le nombre d’informations dispo, tellement le volume de connaissances est important.

Hop ! C’est overdose, ça part dans tous les sens.

Cela peut facilement avoir pour effet de se décourager et de baisser les bras donc PERSÉVÉREZ!! On lache rien!

« Trop d’info !« 

Le mieux est le découpage par palier d’apprentissage.

Voila un exemple de décomposition classique du process d’achat immobilier :

Palier 0 : Définir son objectif immobilier

(Qu’est ce que je veux faire, transmettre quelque chose à mes enfants, défiscaliser, m’enrichir, devenir rentier, me constituer un patrimoine, quitter la rat race, me constituer une retraite ou toutes ces raisons simultanément?)

Palier 1 : Recherche d’un bien. (Quoi rechercher, ou chercher et comment définir si ce bien est rentable?)

Palier 2 : La visite.

Palier 3 : L’étude approfondie du bien.

Palier 4 : La proposition d’achat.

Palier 5 : La négociation.

Palier 6 : La demande de prêt.

Palier 7: L’ acquisition du bien.

Palier 8: La gestion des travaux.

Palier 9: La gestion locative.

Selon son niveau, il faut déjà bien maîtriser les notions de bases des paliers précédents pour grimper.

On essaye au max de consolider ses connaissances, ensuite il faut nécessairement passer par une phase de pratique sur le terrain pour pouvoir évaluer notre niveau d’expertise, confronter son apprentissage avec la réalité, connaitre ses points faibles et ainsi les réajuster.

Voilà, j’espère avoir apporté quelques pistes de réflexion sur les difficultés que l’on rencontre en tant que débutant et ainsi essayer de trouver des solutions pour progresser dans le domaine.

Impossible signifie uniquement que vous n’avez pas encore trouvé la solution ou que vos croyances limitantes soient bien trop ancrées en vous.

En résumé, ne croyez pas des préjugés et n’écoutez pas ce que disent les gens autour de vous qui ne font rien ou pas grand chose! Pensez par vous même et passez à l’action !

N’oubliez pas une de mes citations préférées qui est:

« La seule limite est celle que tu t’imposes! »

Abonnez vous si ce n’est pas déjà fait et n’hésitez pas laisser un commentaire si vous le souhaitez… 😉

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s